Pourquoi isoler les combles perdus ?

Avec 30% des déperditions de chaleur de l’habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même, en été, c’est la surface de la maison la plus exposée à l’ensoleillement. Pour un confort en toutes saisons et pour réaliser des économies d’énergie, il est alors indispensable de mettre en œuvre une isolation thermique performante dans ses combles. Les solutions d’isolation de combles perdus Isover répondent à toutes les configurations de toiture, en neuf comme en rénovation.

Conformément à la réglementation thermique RT 2012, applicable à tous les permis de construire déposés depuis le 1er janvier 2013, une bonne étanchéité à l’air du bâtiment est exigée. Elle est soumise à contrôle à réception de chantier, tant en habitat individuel qu’en collectif. la mise en œuvre d’un écran de sous toiture HPV associé à une membrane d’étanchéité à l’air en toiture permet d’assurer la maîtrise de l’étanchéité à l’air des parois aujourd’hui indispensable pour garantir la performance globale d’un bâtiment basse consommation.

L’isolation par laine…

L’isolation thermique par une laine à souffler répond à toutes les configurations de toiture et convient pour tout comble perdu non aménagé ou difficile d’accès, en neuf comme en rénovation. Découvrez ci-après pourquoi choisir la technique d’isolation par soufflage
Ecologique, la laine France Eco Solaire est fabriquée à partir de sable et de verre recyclé (jusqu’à 95%). Elle est recyclable à 100%.
Très stable, certifiée de classe de tassement S1, elle ne présente qu’un très faible tassement après la pose (cf. certificat Acermi). Sa tenue en cas de vent fort est validée par Avis Technique : l’intégrité de l’isolation est conservée en se conformant aux prescriptions de pose édictées par l’Avis Technique.
Ininflammable, incombustible (classement en réaction au feu A1) et imputrescible, sans aucun produit de traitement, elle assure de façon durable l’isolation thermique et acoustique des combles perdus grâce à un excellent calfeutrement de l’ensemble des surfaces (continuité du matelas d’isolation). Son homogénéité de matière supprime ainsi les ponts thermiques et garantit une très bonne qualité d’isolation jusque dans les moindres recoins. Non hydrophile, elle ne retient pas l’eau et offre une forte perméabilité à la vapeur d’eau. De plus, le faible poids rapporté en plafond en fait aussi un isolant idéal en rénovation : pas de surcharge des structures, ni de risque de festonnage des plafonds anciens (conformité aux nouvelles exigences du DTU 25.41 de décembre 2012).

Demandez votre études gratuite, nos conseillers
vous répondent sous 48h